+33 (0)6 83 15 94 92 agence@lesphytonautes.fr

Dernière modification le

Depuis quelque années, les nombreux scandales alimentaires ont généré des interrogations du côté des consommateurs. Nous voyons une grande remise en question du mode de consommation alimentaire moderne. En effet, actuellement, le consommateur est en recherche de plus de clarté, de transparence et de naturalité. Ils réclament des produits alimentaires dont l’origine est définie, des étiquetages simples et compréhensibles, avec la présence de moins en moins d’ingrédients artificiels (additifs, colorants, arômes). C’est dans ce contexte que les allégations « sans » se multiplient sur les emballages. La tendance est au clean label.

 

Des additifs montrés du doigt

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées intentionnellement aux aliments pour exercer certaines fonctions technologiques spécifiques, par exemple pour colorer, sucrer ou contribuer à la conservation des aliments. L’évaluation en matière de sécurité concernant les additifs alimentaires est assurée par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments. L’utilisation de chaque additif dans la fabrication des denrées fait donc appelle à une réglementation strict. Chaque additif autorisé bénéficie d’un code type Exxx. Malgré les précautions, ces substances sont sources d’inquiétudes pour le consommateur. En effet, l’ingestion d’additifs alimentaires est régulièrement incriminée dans l’apparition de symptômes et de pathologies variés. L’allergie rivalise sans peine avec la toxicité dans les forums de patients. C’est notamment face à ces inquiétudes que l’EFSA, en vertu d’un règlement européen de 2008, a réévalué la sécurité de tous les additifs alimentaires ayant été autorisés dans l’UE avant le 20 janvier 2009.

 

Que signifie le terme clean label ?

Le terme de Clean Label serait synonyme d’une déclaration claire, propre et compréhensible des denrées alimentaires. Il exclut l’utilisation d’ingrédients artificiels pour la fabrication des denrées et de termes techniques sur les emballages. Cette notion est une façon de revenir à des denrées alimentaires plus naturelles et traditionnelles. Ce mouvement incite donc les entreprises agroalimentaires et nutraceutiques à éviter l’utilisation d’additifs, colorants, exhausteurs de goûts, conservateurs et autres substances ayant mauvaise presse dans la fabrication de leurs produits.

 

Un terme non réglementé mais très convoité

Un atout marketing majeur

Certains industriels soucieux de la qualité de leurs produits et de la satisfaction des clients tentent de répondre au mieux à cette notion encore trop vague. Les fournisseurs d’ingrédients mettent de plus en plus en avant leurs matières premières avec comme argument marketing « sans… » ou « 100%… ». Cette tendance a notamment été observée sur le Salon Vitafoods 2017. En effet, elle présente aujourd’hui un vrai atout de communication pour rassurer le client final et ainsi augmenter ses ventes. Elle s’inscrit dans la continuité des produits bio, sans allergène, naturels et éco-responsables qui confortent le consommateur et évoque un sentiment positif. De plus en plus d’allégations ou de mentions sont retrouvées aujourd’hui sur les supports :

  • sans gluten
  • 100% vegan
  • free OGM
  • sans lactose
  • 0 pesticide
  • sans allergène….

 

Clean label ou clear label ?

Il existe aujourd’hui 2 tendances qui sont très proches, que ce soit en nutraceutique ou en agro-alimentaire. Comme nous l’avons vu, le clean label consiste à remplacer tous les additifs synthétiques sur les étiquettes des produits alimentaires par des ingrédients naturels. Mais les consommateurs souhaitent également des listes d’ingrédients moins longues, plus épurées. On parle alors de « clear label » qui consiste à réduire le nombre de ces composants et pourquoi pas à utiliser des ingrédients pour plusieurs propriétés. En effet, la vitamine C employée couramment comme conservateur en industries peut avoir un double emploi et être aussi une source d’antioxydant (vitamine C naturelle).

Il faut cependant être vigilant quand à l’utilisation de ce label concernant les denrées alimentaires industriels. En effet, ce terme n’est aujourd’hui pas encore réglementé. L’absence d’une définition claire et de texte juridique peut donc engendrer des controverses. Il est donc possible pour chacun d’interpréter cette notion comme il lui convient et de l’utiliser sur des produits contenant quand même certaines substances artificielles. De plus, pour des questions de coût et de faisabilité, les industriels ont bien souvent des difficultés à se passer de l’utilisation d’additifs et autres substances dans la fabrication de leur produits. Il faudra donc attendre une définition sérieuse et précise de ce terme pour pouvoir consommer ces produits sans crainte.

 

Sources:

  1. www.efsa.europa.eu
  2. www.clean-label.de
  3. www.agro-media.fr
  4. C.Gallen, J.Pla, Allergie et intolérance aux additifs alimentaires, revue Française d’Allergologie, Volume 53, November 2013, Pages 9-18
  5. Salon Vitafoods 2017

Ces autres contenus peuvent également vous intéresser…

Une bonne nutrition pour plus de performance

La bonne alimentation est l’un des facteurs indispensables si l’on souhaite atteindre le plus haut niveau de performance lors d’une activité sportive. Une alimentation saine et variée permet à l’organisme de fonctionner au maximum de ses capacités, moins de fatigue...


et, non lectus id ut quis