+33 (0)6 83 15 94 92 agence@lesphytonautes.fr

Le Moringa, un arbre à usage multiple : alimentaire, phytothérapie, cosmétique… Pourquoi l’appelle t-on « arbre miracle » ou « arbre de vie » ? Connaissez-vous ses propriétés nutritionnelles et ses bienfaits sur la santé ?

Le Moringa, un super-aliment

Le Moringa est un arbre originaire des Indes qui résiste à la chaleur et à la sècheresse. Dans de bonnes conditions, il peut atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur. Il est également présent dans plusieurs pays d’Afrique comme Madagascar, en Asie et en Amérique latine. Le Moringa présente des qualités nutritionnelles étonnantes. Les populations l’intègrent souvent à leur cuisine pour bénéficier de sa richesse en nutriments, vitamines, minéraux et acides aminés. Il est facile à cultiver et, de part son profil nutritionnel, présente un potentiel pour réduire la malnutrition endémique des régions arides en Afrique et en Asie.

Le World Vegetable Center, un institut international de recherche et développement de légumes, a identifié le Moringa comme le légume au plus fort potentiel nutritionnel parmi 120 espèces alimentaires étudiées.

Le Moringa, quelles applications ?

Toutes les parties de l’arbre sont exploitées pour leur intérêt en nutrition, cosmétique, thérapeutique et cosmétique. Graines, feuilles, racines, fruits, fleurs, gousses, le Moringa est classé comme superfood mais peut aussi intervenir pour des applications non alimentaires :

  • Pour fertiliser les sols naturellement.
  • Les tourteaux obtenus après l’extraction de l’huile des graines sont d’excellents floculants qui purifient l’eau et tuent au moins 90% des bactéries.
  • En infusion, les fleurs se consomment sous forme de thé ou en tisane.
  • Au goût sucré et épicé, les fruits sont cuisinés comme légumes.
  • Les graines se manger grillées. Elles peuvent aussi être pressées afin d’extraire une huile utilisée en cuisine mais aussi en cosmétique pour nourrir et hydrater la peau.
  • Les feuilles peuvent se consommer bouillies.
  • Après un temps de séchage et de broyage, les feuilles peuvent aussi être transformées en poudre et être utilisées en cuisine dans les plats et sauces. Réduites en poudre, les feuilles sont un nutraceutique et vendues en compléments alimentaires sous forme de gélules ou conditionnées en pots.
  • L’huile est également utilisée en parfumerie pour ses propriétés fixatrices de parfum.
  • etc.. la liste est longue…

Vous pouvez vous faire plaisir et utiliser la poudre de feuilles de Moringa pour vous concocter des smoothies. La poudre de Moringa, en plus de ses propriétés nutritionnelles, a l’avantage de ne pas avoir de goût marqué. Mélangée avec des fruits, c’est une bonne alternative santé pour la préparation de vos smoothies !

Moringa, une source de nutriments, vitamines et minéraux

Compte-tenu de ses nombreuses utilisations possibles et de sa facilité à se cultiver, le Moringa suscite un intérêt international fleurissant. Notamment dans les pays tropicaux pour lutter contre les carences alimentaires.

Les propriétés thérapeutiques de Moringa sont notamment reconnues dans la médecine ayurvédique depuis des millénaires. Le Moringa constitue une source importante de nutriments car il est riche en vitamines, minéraux et protéines. C’est pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) multiplie les démarches depuis des dizaines d’années pour utiliser cette richesse en éléments nutritifs dans la lutte contre la malnutrition et ses maladies associées dans certains pays.

Parmi les 13 espèces connues de Moringa, le Moringa oleifera est l’espèce la plus répandue car elle est particulièrement facile à planter, à se multiplier et sa croissance est rapide. Toutes les parties (feuilles, fleurs, fruits, écorces et racines) de cette espèce ont des vertus médicinales confirmées par des années de recherches et d’expérimentation dans différents pays africains, asiatiques et panaméricains.

Les feuilles de Moringa oleifera, un potentiel santé

Les feuilles de Moringa sont une source de protéines digestibles, minéraux, vitamines, fibres, acides aminés et acides gras essentiels notamment :

  • vitamines : A, B2, B3, C
  • minéraux : calcium, potassium, magnésium, fer, manganèse, phosphore
  • fibres
  • acides aminés essentiels : isoleucine, leucine, valine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane,
  • acides gras essentiels en particulier des oméga 3, 6 et 9

Si vous êtes végétarien, végétalien ou vegan, le Moringa est idéal pour vous. Ce superfood vous apportera des protéines contenant des acides aminés essentiels, ce qui est plutôt rare dans les végétaux.

La poudre de feuilles de Moringa présente une teneur élevée en calcium. Ce végétal a ainsi un intérêt nutritionnel pour les personnes intolérantes au lactose recherchant une alternative au lait de vache pour leur apport en calcium.

Un grand nombre de facteurs influencent la composition nutritionnelle d’un végétal. Il existe de nombreuses données sur les teneurs en nutriments dans les feuilles de Moringa oleifera. Elles diffèrent selon la nature et l’origine de l’échantillon analysé (lieu de la récolte, feuilles fraîches ou séchées), les méthodes d’analyses et beaucoup d’autres critères. Une étude a été réalisée par Moringanews comparant certains nutriments entre les feuilles de Moringa oleifera et des aliments de référence. Trois données sont à noter en particulier (pour 100 grammes de matière brute (fraîche)) :

Moringa complément alimentaire nutrition santé

Source des données nutritionnelles : www.moringanews.org / Réalisation du visuel : Les Phytonautes

Moringa et complément alimentaire

Au niveau réglementaire, le Moringa est aujourd’hui autorisé dans les compléments alimentaires en Europe. Dans la liste des allégations publiée par l’EFSA*, on retrouve une allégation relative à la glycémie :

« Aide au maintien d’une glycémie normale » avec l’utilisation d’un équivalent de 4 grammes de poudre de feuilles par jour.

*EFSA = Autorité Européenne de Sécurité des Aliments

Sources :

  • Folkard G., Sutherland J. R. Shaw R. 1999. Water clarification using Moringa oleifera seed coagulant. Technical brief no.60. Waterlines. 17:4.
  • Bennett RN, Mellon FA, Foidl N, Pratt JH, Dupont MS, Perkins L, Kroon PA.2003. Profiling glucosinolates and phenolics in vegetative and reproductive tissues of the multi-purpose trees Moringa oleifera L. (horseradish tree) and Moringa stenopetala L. J Agric Food Chem. Jun 4;51(12):3546-53.
  • Anwar F, Latif S, Ashraf M, Gilani AH. 2007. Moringa oleifera: a food plant with multiple medicinal uses. Phytother Res. Vol 21(1):17-25.
  • World Health Organisation – Nutrition for health and development: Progress and prospects on the Eve of the 21century. Geneva: WHO 1999. pp 23.
  • http://www.fao.org/traditional-crops/moringa/fr/
  • http://avrdc.org/

Ces autres contenus peuvent également vous intéresser…


venenatis dolor libero massa commodo velit, libero tristique ut